université
de Bourgogne

"Il est primordial de modifier notre mode de consommation !"

Le master Nutrition Santé organise son 7ème colloque annuel sur le thème "Demain, qu'est-ce qu'on mange ?". Rencontre avec les étudiants organisateurs. 

actu-affiche colloque JPEGQuel est le principe du Colloque Nutrition Santé que vous proposez chaque année ? Est-il toujours organisé par des étudiants ?

Le Colloque Nutrition Santé est un projet de terrain proposé dans le cadre de notre Master 2 professionnel Nutrition Santé. Dans cette formation, il est demandé aux étudiants n'ayant pas de contrat de professionnalisation de mener des projets de terrain : projet de prévention santé (par l'alimentation), projet de communication (site internet, organisation d'une journée des anciens étudiants, taxe d'apprentissage, ...) et le Colloque Nutrition Santé. Pendant plusieurs semaines, en alternance avec les semaines de cours, nous travaillons en autonomie sur ces projets. Cette expérience nous permet de nous familiariser avec la gestion de projet dans son ensemble.

Ce colloque est donc organisé de A à Z par un groupe d'étudiants : choix du sujet, recherche d'intervenants, recherche de sponsors, création de supports de communication, logistique, récolte de fonds... 

Le but principal de cette journée est d'informer le grand public à des sujets d'actualités qui portent sur la nutrition, l'alimentation, la santé, l'innovation en agroalimentaire... En bref, tout ce qui peut se retrouver dans nos assiettes et qui mérite d'être connu !

A qui s'adresse ce colloque ?

Ce colloque est ouvert à tous ceux qui s'intéresse à la nutrition, à l'alimentation, à l'innovation et à la santé : étudiants, professionnels, particuliers... C'est un événement gratuit au sein du campus universitaire.

Le thème de cette année est "demain, qu'est-ce qu'on mange". Pourquoi avoir choisi cette thématique ?

Les 2 derniers colloques portaient sur les régimes minceurs et la restauration rapide. Nous souhaitions donc une thématique un peu différente. La première idée qui est venue est la consommation d'insectes dans les années à venir. Nous avons donc retenu ce thème mais il nous fallait l'introduire dans une journée avec d'autres tendances alimentaires. Au fil des discussions, d'autres thèmes sont sortis du lot. Nous avons aussi voulu introduire le gaspillage alimentaire. 2014 étant l'année du gaspillage alimentaire, il nous semblait important de sensibiliser le grand public à cette thématique.

Justement, demain, qu'est-ce qu'on mange ? Sur quoi vont porter les conférences ?

La journée débutera par une conférence sur les tendances alimentaires pour les années à venir. Par la suite, nous proposerons au public une conférence sur l'introduction de nouvelles protéines animales dans nos assiettes, bonnes pour notre santé et bonnes pour la planète : les insectes. A l'issue de cette intervention, nous inviterons les participants à goûter des insectes ramenés tout spécialement par notre intervenant. Pour terminer cette matinée, une conférence sur la gastronomie moléculaire seront abordés par la gérante d'une société dijonnaise d'innovation en cuisine moléculaire. Des exemples seront présentés au public.

En début d'après midi, nous proposerons deux petites interventions : l'une sur le commerce de proximité à travers le développement des AMAP (Associations pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne) et l'autre sur une alternative à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Au terme de ces interventions, nous proposerons au public de clôturer la journée autour d'une table ronde "Anti-gaspi" : "Comment chacun de nous peut contribuer à diminuer ce gaspillage alimentaire ?".

L'alimentation de demain sera-t-elle forcément différente de celle d'aujourd'hui ? 

C'est un ensemble qui sera différent. Cela regroupe l'alimentation mais aussi notre mode de consommation. En effet, il est primordial de modifier notre mode de consommation, ce qui implique une modification de notre alimentation.

Nous savons tous que la population mondiale va augmenter dans les prochaines décennies et que, pour nourrir tout le monde, il faudra trouver des alternatives aux modes de production animale et végétale actuels. C'est ce qu'on veut faire découvrir au grand public à travers certaines de nos conférences proposées :

  • la production d'insectes est beaucoup plus économique et écologique, et apporte des nutriments essentiels à notre santé
  • la gastronomie moléculaire permet de créer de nouvelles saveurs, de nouvelles textures, d'améliorer certains produits spécifiques (contenant des allergènes, par exemple) tout en proposant au consommateur un aliment beau, goûtu et sain
  • le commerce de proximité permet au consommateur de connaître la traçabilité de ce qu'il consomme et offre au producteur la possibilité de vendre ses produits sans intermédiaire

Ce changement d'habitudes de vie pourrait conduire, par exemple, à une diminution du gaspillage alimentaire. Ce ne serait pas du luxe, sachant que 925 millions de personnes dans le monde sont actuellement menacées par la sous-alimentation, dont 6 millions en France !

Donc oui, l'alimentation de demain sera différente de celle d'aujourd'hui, comme l'était celle d'hier... Mais c'est inévitable si l'on souhaite conserver des aliments de qualité et des ressources accessibles à tous et en tout temps. A l'heure actuelle, les entreprises agroalimentaires sont beaucoup plus présentes qu'elles ne l'étaient il y a quelques décennies et, demain, elles seront encore sûrement plus innovantes pour répondre aux besoins et envies des consommateurs.

"Demain, qu'est-ce qu'on mange ?", le 17 septembre de 8h30 à 17h au pôle AAFE
Site du colloque Nutrition Santé "Demain, qu'est-ce qu'on mange ?"