université
de Bourgogne

L’uB, acteur du développement bourguignon dans la domotique

Le Cluster GA2B, auquel l'uB s'inscrit dans le cadre de recherches sur le maintien à domicile des personnes âgées ou en perte d'autonomie, présente 3 grands objectifs : veille technologique ciblée, projets collaboratifs, réponses aux appels à projets au niveau européen.

Actu-chercheurs-animateur-domotique-2013Chercheurs, collectivités, entreprises travaillent ensemble vers un projet à vocation sociale

Le LEAD (laboratoire d'étude de l'apprentissage et du développement) et Welience, société de transfert technologique, ont adhéré au Cluster GA2B, réseau bourguignon des équipements du bâtiment, en mars 2013. Cette création entrepreneuriale bourguignonne, soutenue par l'Etat et la Région, et accompagnée par la Chambre de Commerce et d'Industrie de Bourgogne, s'inscrit dans la stratégie régionale du « Plan Bâtiment de Demain ».

Rappelons qu'un Cluster regroupe les acteurs économiques d'une même activité sur un territoire donné. Donneurs d'ordre, prescripteurs, acteurs économiques, industriels, entrepreneurs, chercheurs, universitaires, formateurs, pouvoirs publics, etc., sont réunis pour mutualiser les compétences de chacun vers un objectif : se positionner comme un acteur incontournable dans le domaine de la domotique en répondant à des appels à projet locaux, nationaux et internationaux.

Plus de 40 membres en un an

« Le réseau bourguignon des équipements du bâtiment s'est créé en avril 2012 à l'initiative de 6 entreprises. Après un an de travail en commun, le cluster réunit près de 42 entreprises et collectivités bourguignonnes », explique Guillaume Pianon, animateur du Cluster. 4 groupes de travail sont créés. L'université, grâce au travail de recherches du LEAD et à Welience, société de transfert technologique, s'inscrit dans le groupe « Mesures et hospitality ». Il vise à favoriser le maintien à domicile des personnes en perte d'autonomie.

Détection des chutes de personnes

Welience et Globalsensing (fabricant de systèmes intelligents neuronaux) travaillent ensemble à l'élaboration d'un pack domotique. Commande à distance du chauffage, des volets, détecteur de présence, etc. Ce pack domotique visant à faciliter la vie des personnes âgées compte bien d'autres systèmes que les propositions classiques.

La richesse de ce travail de collaboration université-entreprise permet la réalisation de nouveaux outils. Un système de détection des chutes de personnes avec alerte automatique vers un centre de télé-secours est mis au point. « Ce processus existe déjà mais son coût et sa consommation étaient jusqu'alors élevés. Notre système consomme peu d'énergie et conserve son efficacité », explique Yannick Gérard, chargé de projet chez Welience.

Comment ça marche ?

« Un processeur neuronal permet la reconnaissance de données préenregistrées. La caméra détecte les objets familiers d'une habitation ainsi que les différentes postures d'un individu. Le processeur s'habitue aux agissements de la personne détectée. Lors d'une posture inhabituelle, un homme au sol par exemple, ce système alerte un centre de télé-secours », explique Olivier, thésard chez Globalsensing.

Une application pour évaluer le risque de dépression chez les personnes âgées

Ce pack domotique a nécessité un travail de recherche sur le vieillissement. « Deux spécialités interviennent dans ce pack, poursuit Yannick Gérard. La première doit pouvoir répondre à ces questions : comment évolue le rapport au monde du sénior de plus de 65 ans ? On a constaté que la dépression augmente le risque de chutes ». Le test HADS, utilisé en hôpital, établit une échelle d'anxiété et de dépression.

L'idée est d'intervenir en amont des problèmes rencontrés, grâce à l'Interface Homme Machine (IHM). A travers une expertise, il s'agit de comprendre comment adapter le mieux possible la communication aux personnes âgées. La recherche consiste ici à élaborer des outils de remédiation accessibles et ciblés. « Nous travaillons sur une application permettant d'envoyer un test quotidien de 3 questions. Les réponses enregistrées évaluent l'évolution de l'état psychologique de la personne âgée. Chaque question vaut des points, plus on a de points, moins on va bien. Passé un certain seuil, il y a risque de dépression », analyse Aurélia, chercheuse et maître de conférences en neuropsychologie. Cette application a vocation d'intégration sur tout type de support : Smartphone, tablette, télévision, etc. Lorsque le seuil d'alerte est atteint, l'intervention d'un centre d'assistance est prévue. Un prototype est réalisé avec Damalisk, société de construction télécom-domotique.

Un pack accessible courant 2014

« Ce cluster va dans le bon sens, poursuit Aurélia. La concertation avec plusieurs spécialistes fait avancer les choses plus rapidement. L'accueil des chercheurs par les entreprises est très favorable. Les compétences de chacun sont réunies vers un projet finalisé à vocation sociale : augmenter le bien-être et l'autonomie de la personne âgée ». Ce pack domotique est en phase de commercialisation. Le temps de mobiliser les collectivités et les assurances pour le financement, il devrait être mis à la disposition des personnes en perte d'autonomie courant 2014.

Actu-pack-domotique-forum-2013

Les 4 groupes de travail du cluster :
Air intérieur : mesures, préconisation, traitement de l'air dans un établissement scolaire : 3 entreprises de Bourgogne ont gagné un appel à projet parisien
Bâtiment industriel : diagnostic et réhabilitation de site industriel
Formation : recensement des besoins des entreprises et relais auprès des centres de formation
Mesures et hospitality : favoriser le maintien à domicile des personnes en perte d'autonomie grâce aux solutions domotiques (l'université participe à ce groupe)

Pour en savoir plus :
Le LEAD
Le Cluster GA2B
Les membres du Cluster
La caméra détecteur de chute
L'application pour les séniors
Welience