université
de Bourgogne

Lancement du Pôle d’excellence hospitalo-universitaire en pharmaco-imagerie

De la recherche fondamentale à l'application sur le patient, l'objectif principal est de développer de nouveaux agents d'imagerie et de molécules théranostiques.

Lundi 13 octobre, l'université de Bourgogne (uB), le Centre Georges François Leclerc (CGFL), le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Dijon et le GIE (Groupement d'Intérêt Economique) Pharmimage s'engagent dans la mise en place d'un Pôle d'excellence sur le thème de la pharmaco-imagerie et des agents théranostiques. Ce Pôle devrait prendre la forme juridique d'un GIS (Groupement d'Intérêt Scientifique).

L'objectif : améliorer la visibilité et articuler les activités menées par les unités mixtes de recherche de l'université de Bourgogne concernées (3 unités uB/CNRS : ICMUB, ICB, LE2I et 1 unité uB/INSERM : LNC) et des établissements hospitaliers (CGFL, CHU), en lien étroit avec les acteurs industriels locaux du domaine (Oncodesign, Cyclopharma, Trifoil, Chematech, NVH-Medicinal...).

Il sera construit sur la base de 3 structures fortes existantes : la convention uB-CNRS-CRB 3MIM, le GIE Pharmimage, le Plan d'Investissement d'Avenir (PIA) Equipex IMAPPI, structures au sein desquelles sont développés des projets complémentaires et regroupant souvent les mêmes partenaires. Les organismes de recherche le CNRS et le CEA apportent leur soutien à la démarche.

Ce thème de recherche représente un axe fort dans la région Bourgogne/Franche-Comté, il fait l'objet d'un projet dans le cadre du prochain CPER 2014-2020, soutenu par le CNRS, et d'un programme PARI2 associé (Plan d'Actions Régional pour l'Innovation). Il est également inscrit dans la convention de site Bourgogne/Franche-Comté signée par le CNRS en janvier avec ses partenaires.

Les atouts majeurs de ce pôle pharmaco-imagerie  :

  • une importante dimension transversale : les projets associent chimistes, biologistes, spécialistes du traitement d'images, radiopharmaciens, médecins
  • un partenariat public-privé effectif, avec des partenaires industriels installés et moteurs
  • des projets de R&D labellisés : projets européens, ANR, PIA

De la recherche fondamentale à l'application sur le patient, l'objectif principal est de développer de nouveaux agents d'imagerie et de molécules théranostiques.
L'un des 3 volets du projet CPER "Pharmaco-imagerie Horizon 2020" comporte un volet "transfert" : il s'agit notamment de déployer les compétences et les infrastructures afin de donner à l'industrie pharmaceutique la possibilité d'évaluer ses nouveaux produits et de soutenir l'implantation de start-ups dans divers domaines. Ce transfert sera facilité par l'implication forte du monde socio-économique dans ce projet (Cyclopharma envisage par exemple d'implanter son centre R&D dans le domaine de l'oncologie à Dijon), et par la présence de la SATT Grand-Est.