université
de Bourgogne

Qui s'assemble finit par se ressembler

Légende de l'image Légende de l'image | Crédits de l'image

Une équipe du laboratoire Biogéosciences s'est intéressée à l'impact de la similarité comportementale entre les partenaires sexuels chez le poisson cichlidé zébré.

Cette similarité est fréquemment supposée accroître le succès des couples. Chez différentes espèces monogames, des partenaires dissemblables sur le plan comportemental se coordonnent de manière moins efficace pour s'occuper de leur progéniture que les couples dont les partenaires sont similaires. 

Lire la suite sur le site du laboratoire Biogéosciences