université
de Bourgogne

Retour sur la 11ème nuit européenne des chercheur.e.s à l'uB

Cédric Villani à la Nuit européenne des chercheur.e.s 2016 | ©Vincent Arbelet Cédric Villani à la Nuit européenne des chercheur.e.s 2016 | ©Vincent Arbelet

"La nuit est une période propice à la réflexion et à l'inventivité ; des cohortes de chercheurs lui témoignent leur fidélité ; je suis heureux d'apporter mon parrainage à la Nuit Européenne des Chercheurs pour lui rendre l'hommage qu'elle mérite.

C'est avec ces mots enthousiastes, et un bel hommage à la créativité nocturne, que le Pr. Cédric VILLANI, Directeur de l'Institut Henri Poincaré et lauréat de la Médaille Fields en 2010 (équivalent du Nobel pour les mathématiques), a accepté de parrainer, en France, la Nuit Européenne des Chercheur.e.s (*). Fin littérateur en plus d'être génial mathématicien, il en illustre ainsi parfaitement le thème 2016 : « IDÉES ».

En fin de soirée, il a donné une conférence sur ce thème à l'atheneum, le centre culturel de l'université. Si vous n'avez pas pu y assister, découvrez-la dès à présent en ligne.

« La passion au service des idées »

La 11e édition de la Nuit Européenne des Chercheurs a eu lieu dans toute l'Europe le 30 septembre 2016. Séduit par « les échanges et la passion mise au service des idées », c'est à Dijon que Cédric VILLANI a choisi de découvrir le programme de cet événement inédit de culture scientifique.

Univers scénographiés insolites signés Jean-François DESMARCHELIER (« Voyage au Cœur des Gènes », « la Terre primitive »), speedsearching (rencontre en 8 minutes top chrono avec un chercheur), conférences, performance, concert... Cédric VILLANI a pris le temps de visiter tous les lieux animés du campus, de rencontrer d'autres chercheurs, de dialoguer avec le public, de répondre aux demandes d'interviews de dédicaces, et même de selfies ! Étrange « Nuit », où les fans saluent ainsi un mathématicien...

« Le chercheur est intégré à la société »

Ici, un chercheur affûte sa métaphore : « La recherche c'est comme plein de petits cubes qui s'imbriquent ». Là, un autre explique comment « un caillou qui a l'air bien mort » peut « témoigner de la naissance de la vie ». Un troisième débriefe avec des sportifs d'un soir ; un médecin raconte comment l'idée de son projet de recherche lui est venue en écoutant la radio... et le public réagit : « Comment sait-on que notre ADN fait 2 mètres ? On l'a mesuré ? » ou se questionne : « Pourquoi vouliez-vous être chercheur, vous ne vouliez pas être pompier, comme les autres ? », « Vous améliorez ce qui a été fait ? »

Immergé au cœur de cette « Nuit » dijonnaise, Cédric VILLANI, déclare, en direct à la télévision : « Le chercheur est quelqu'un qui va au-devant des autres, qui explique ce qu'il fait et qui écoute, parce qu'il y a beaucoup de questions qui émanent de l'ensemble de la société ». Il poursuit : « Le dialogue est ce qui caractérise la Nuit Européenne des Chercheurs ! ».

Convaincu que « le chercheur est maintenant intégré à la société », Cédric VILLANI s'implique régulièrement dans des actions de culture scientifique au travers de conférences, festivals ou émissions. Cette « Nuit », il a ainsi rencontré de nombreux étudiants dans un amphi archiplein.

Le 30 septembre, des dizaines d'idées ont scintillé au creux de la Nuit Européenne des Chercheur.e.s. Une centaine de chercheurs et plus de 3500 visiteurs ont joué le jeu de la rencontre. Rendez-vous le 29 septembre 2017 pour la 12ème Nuit Européenne des Chercheur.e.s sur le thème : « IMPOSSIBLE ? »

(*) L'université de Bourgogne co-pilote l'organisation de la Nuit Européenne des Chercheur.e.s en France avec l'université de Franche-Comté

« La naissance d'une idée est une aventure, que l'on poursuit selon un chemin tortueux, avec des rebonds, des hauts et des bas. Les périodes de travail intenses sont faites d'illumination et de déception jusqu'au jour de l'éclosion de l'idée ».
Cédric VILLANI, Parrain de la Nuit Européenne des Chercheur.e.s

J. BREY-XAMBEU