université
de Bourgogne

OSNI#86

OSNI#86

Ce téléphone à cadran aurait-il perdu son combiné ? A moins que l’OSNI#86 ne soit autre chose… Devinez !

L’OSNI#86 n’est pas un ancien téléphone… Ce qui ressemble au cadran est en réalité le couvercle d'une lampe placée sur un électrocolorimètre universel tricellule fabriqué par la société Jobin Yvon.

Cet instrument était  utilisé pour l'analyse colorimétrique dans le cadre de la recherche et de l'enseignement à l'université de Dijon. Il permettait de réaliser des mesures d’absorption, de diffusion et de réflexion latérales en utilisant des cellules photo-électriques. OSNI86-1

Il est composé d'un commutateur, d'une lampe dont le couvercle doit être tiré vers le haut pour accéder à l’ampoule, de deux logements rectangulaires (aujourd'hui remplis par du papier) destinés à recevoir une cuve ou une glace sans tain et un écran coloré, d'un tambour gradué et d'un galvanomètre de zéro solidaires de deux boutons de commande. Il est accompagné d'un coffret support contenant deux cuves à faces parallèles, une glace sans tain étalonnée pour les mesures de réflexion et de diffusion, et huit écrans colorés.

Cet électrocolorimètre tricellule est dit « universel » car il n’a pas été conçu pour une seule utilisation dans un seul laboratoire. Il pouvait être utilisé par les laboratoires des facultés des sciences, de pharmacie et de médecine, par les laboratoires de chimie, de physiologie, de botanique, oenologiques, ou encore par les industries des matières colorantes, produits alimentaires, produits pharmaceutiques, etc... Cet objet scientifique est aujourd’hui exposé dans la salle du conseil du bâtiment Mirande.