université
de Bourgogne

Nano2Bio / Projet intégré d'applications des nanotechnologies à la biologie et à la médecine

De par le monde, les feuilles de route prédisent que la mise en œuvre des avancées récentes des nanotechnologies en biologie débouchera sur de nouvelles opportunités tant au niveau du diagnostic que de la thérapie de fléaux majeurs (maladies cardio- vasculaires, cancer, maladie d'Alzheimer, ...).

En Région Bourgogne, la réponse à ce défi mobilise d'ores et déjà, de façon coordonnée à travers le projet régional Nano2bio, l'Université de Bourgogne, l'INSERM, le CHU Dijon, le CGFL, des entreprises en Bourgogne-Franche-Comté et la SATT Grand-Est. Nano2bio établit un lien fort entre recherches fondamentales en nanotechnologies/ nanomatériaux et les utilisateurs finaux potentiels. Cette configuration est peu fréquente en France et même au niveau international. Le projet vise à intégrer les composantes d'une recherche pluridisciplinaire (biologie-médecine, chimie, physique) : aspects théoriques, aspects expérimentaux et ingénierie d'intégration de différentes technologies. L'objectif est de créer des combinaisons originales pour garantir à la Région un haut niveau de compétitivité dans ce domaine sur la scène internationale. Cette compétitivité est la condition pour anticiper les dépôts de brevets, donc pour espérer traduire les résultats des activités de recherche en opportunités industrielles.

Pour la Région Bourgogne, les retombées visées sont :

• Progrès de la recherche médicale à l'aide des nanotechnologies : études cliniques dont les patients du CGFL bénéficieront en primeur.
• Collaborations avec la PME bourguignonne NVH Medicinal.
• Prestations pour des entreprises : les montants versés sont investis dans la recherche en Bourgogne (emplois de thésards, post-docs ou ingénieurs)
• Développement de deux nouveaux instruments scientifiques et, en lien avec la SATT Grand Est, recherches de partenariats industriels pour les exploiter.
• Développement de l'activité « Nanotoxicité » notamment par la recherche de scénarios de transferts.
Positionnement du projet

Le consortium Nano2bio dispose d'avantages compétitifs dans les domaines suivants :

  1. Combinaison de la spectroscopie optique au microscope à force atomique à vitesse vidéo afin d'augmenter la résolution spatiale à la surface de cellules. Un exemple d'application est l'observation du mécanisme d'infection virale à l'échelle d'une cellule.
  2. Combinaison de simulations de protéines à l'aide de supercalculateurs, de la microfluidique et de techniques biophotoniques de reconnaissance spectrale de protéines en milieu physiologique dans des conditions extrêmement diluées ou à la surface de cellules. Cette technique est utile au diagnostic précoce de pathologies tels que le cancer, la maladie d'Alzheimer ou les maladies cardio-vasculaires.
  3. Développement de nanoparticules pour la vectorisation de médicaments pour réduire les effets secondaires des thérapies, pour la régénération tissulaire et la cicatrisation, ainsi que pour le diagnostic par imagerie médicale multimodale (IRM, Imagerie nucléaire).
  4. Nouveaux biotests et nouveaux modèles in vivo adaptés à l'étude de la toxicité des nanoparticules. Dans ce cadre, développement à Dijon de la plateforme NanoCare (SATT Grand-Est et uB) dont l'objectif est de devenir un leader français en termes d'évaluation des risques liés aux nanoparticules (tests in vitro, études de biodistribution, etc.).

Secteur Scientifique : Photonique et matériaux avancés
Coordinateur scientifique : Prof. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Coordinateur adjoint : Johanna CHLUBA

Laboratoires / équipes internes porteurs :
ICB OSNC (Optique Submicronique et NanoCapteurs)
INSERM U866 Equipe 3 : Protéines de stress : mort cellulaire, différenciation cellulaire et propriétés tumorogéniques

Laboratoires / équipes internes partenaires :
ICB MANAPI (Matériaux Nanostructurés et phénomènes aux interfaces)
ICB PHAP (Physique Appliquée aux Protéines)
ICB SIOM (Surfaces et Interfaces d'Oxydes Métalliques)
ICB DTAI (Département Technique d'Analyse et d'Instrumentation) : Plateformes ARCEN-CARNOT & PICASSO
CGFL Radiothérapie : Prof. Ph. Maingon & Dr. Méd. G. Créhange
INSERM U866 Equipe 1 : Chimiothérapie et réponse immunitaire anti-tumorale
INSERM U866 Equipe 7 : Nutox : détection et métabolisme des lipides et des contaminants alimentaires dans la sphère orodigestive : effets sur la santé et le comportement alimentaire
Welience Plateforme NanoCare, DERTECH