université
de Bourgogne

Sensorialités, comportements alimentaires, bien-être, santé

Les conséquences d'une alimentation inadaptée en quantité et en qualité sont sources de dépenses médico-sociales importantes, comme l'illustre par exemple la dénutrition de la personne âgée ou l'épidémie de diabète à laquelle notre société doit faire face.


 Les déterminants de l'alimentation sont multiples, incluant des facteurs environnementaux (socio-culturel, économique), physiologiques (perception sensorielle, faim et satiété, stade de développement, statut métabolique, pathologie) et psychologiques (culture, représentation, attente). Ces facteurs participent aux choix et à l'acte alimentaires, et par là même influencent les conséquences de l'alimentation sur notre bien-être. Mieux comprendre et prendre en compte ces déterminants est un enjeu scientifique pour les connaissances des relations entre alimentation, bien-être et pathologies, ainsi qu'un prérequis à l'édition de recommandations à la fois pour la sphère socio-économique et pour les politiques publiques.

Ce projet a pour ambition une meilleure compréhension des mécanismes physico-chimiques, biologiques, comportementaux et psychologiques qui sous-tendent la perception sensorielle, la prise alimentaire et le choix des aliments tout au long de la vie : périodes précoces et tardives de la vie de l'individu sain mais aussi en conditions pathologiques. L'alimentation sera considérée dans ses acceptions de produits, de régimes et d'actes alimentaires. Les leviers ne se limiteront donc pas au développement de produits ; ils incluront non seulement l'amélioration des politiques publiques et les recommandations nutritionnelles, mais également la prise en considération du plaisir à manger.

Secteur scientifique : Aliment et Environnement
Responsable du projet : Luc PENICAUD

Laboratoires de l'uB porteur et partenaires

CSGA (UMR 6265) / PAM / Centre INSERM / Plate-forme CHEMOSENS / Plateau technique animalerie